#DocUrbain

Chaque coin de ville raconte une histoire, chaque mètre carré est une ressource précieuse à exploiter. Pourtant, dissimulés de tous, existent des espaces souvent méconnus : les friches urbaines

Le vide urbain ne se résume pas à un simple néant, mais plutôt à une transition inévitable entre l’abandon d’une activité et la genèse d’une nouvelle. C’est un sujet qui suscite la préoccupation des professionnels de l’immobilier, tout en offrant une opportunité stimulante pour ceux prêts à embrasser la créativité.

Pour approfondir notre compréhension de ce phénomène, j’ai rencontré quatre intervenants issus de milieux différents. Leur diversité de perspectives éclaire la dualité du vide dans nos espaces urbains, oscillant entre crainte et opportunité. Cette exploration approfondie permet de dévoiler les nuances de ces espaces en mutation, révélant ainsi un terrain d’opportunités souvent mésestimé.

Pourquoi la question du vide devient primordiale?

Le ZAN, ou Zero Artificialisation Net, est une approche visant à compenser toute artificialisation en créant de nouvelles zones naturelles ou en restaurant des espaces naturels afin de contrebalancer la perte due à l’urbanisation.

Chaque année, la France perd entre 20 000 et 30 000 hectares d’espaces naturels, agricoles et forestiers. La lutte contre l’artificialisation des sols représente ainsi un enjeu majeur pour atténuer le réchauffement climatique et ses conséquences. Les effets de l’artificialisation des sols sont multiples, incluant l’augmentation des risques d’inondation, la perte de biodiversité, le renforcement des îlots de chaleur, et le réchauffement climatique, car un sol artificialisé ne peut plus absorber le CO2.

C’est pourquoi la loi française « Climat et Résilience » du 22 août 2021 a fixé l’objectif de zéro artificialisation nette (ZAN) d’ici 2050. Cette loi vise à mieux prendre en compte les conséquences environnementales lors de la construction et de l’aménagement des sols et répondre aux objectif fixé par l’Union Européenne d’être neutre pour le climat d’ici 2050.

>> Mieux comprendre le ZAN – #1minuteUrba <<


legeneurbain

View all posts

Add comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *